Géométries Sud à la Fondation Cartier

23 octobre 2018|

A l’approche de la Fondation Cartier, Genesis Lunar de l’artiste vénézuélien Flix donne le ton de l’exposition :  c’est une célébration.

« Géométries Sud, du Mexique à la Terre de Feu » rassemble 220 œuvres de plus de 70 artistes. Entre art ancien et art contemporain, les installations, peintures, photographies, tissus et œuvres architecturales exposés sont une invitation au voyage à travers les cultures, les territoires, les traditions et les époques de l’Amérique du Sud. Allant de la période pré-colombienne à nos jours, ces œuvres témoignent de la richesse et de la vivacité de la création latino-américaine.

Présentée sur deux étages (rez-de-chaussée et sous-sol), « Géométries Sud » laisse le visiteur libre de choisir le sens de sa visite. Cette liberté est rendue possible par la densité d’informations du livret de l’exposition.

Vortice Cromatico de Flix accompagne notre progression vers le sous-sol. La richesse et la diversité des œuvres exposées est frappante. Du travail photographique de Romulo Aguerre (Uruguay) à la Carcel amarilla (prison jaune), peinture abstraite de Guillermo Kuitca (Argentine) en passant par la peinture aux motifs abstraits et figuratifs d’Aurelino Dos Santos (Brésil), tout invite à célébrer la multiplicité des identités et la diversité latino-américaine. Plus loin, la mise en dialogue de l’alphabet de la géométrie indigène (céramiques, vanneries, textiles ou encore peintures corporelles) et de certains des travaux et photographies Claude Lévi-Strauss offre un éclairage anthropologique sur ces œuvres.

De retour au rez-de-chaussée, la « salle de bal » de Freddy Mamani (Bolivie), spécialement créée pour l’exposition, permet de découvrir son travail architectural dont les bases sont, là encore, les couleurs et la géométrie. A quelques pas de là, l’installation monumentale de Solano Benitez et Gloria Cabral traduit la capacité de l’humain à « appréhender un monde qui fonctionne comme un jardin originel, source de vie et pilier de l’humanité…. ». Au total, l’abstraction géométrique et la couleur ne forment pas tant un trait d’union que le creuset de la création et réflexions présentées pour « Géométries Sud ».

Nous vous recommandons vivement de vous arrêter à la librairie de la Fondation Cartier avant de quitter l’exposition.

Marie-Adeline

L’exposition « Géométries Sud, du Mexique à la Terre de Feu » se déroule au 14 octobre au 24 février 2019 à la Fondation Cartier pour l’art contemporain (Paris 14e).

Pour plus d’informations

Partager cet article: