Inauguration du Musée des civilisations noires

7 décembre 2018|

Le Musée des civilisations noires (MCN) a été inauguré à Dakar, le 6 décembre 2018. Situé face Grand Théâtre, institution culturelle majeure, et jouxtant le quartier administratif et d’affaires, le MCN traduit l’ambition panafricaine du Sénégal : montrer la contribution de l’Afrique au patrimoine culturel et scientifique de l’Humanité.

Près de cinquante ans après avoir été lancé par le premier président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor, à l’occasion du premier Festival mondial des arts nègres (1966), le MCN ouvre ses portes. Avec son architecture rappelant les cases de Casamance (région du Sud du pays) et sa superficie de 14 000 m², ce musée moderne présente au public des œuvres couvrant les sept millions d’années d’histoire du continent africain. On peut y découvrir le crâne de Toumaï (prêt du Tchad) aux côtés d’autres créations telles que des outils en pierre, des mégalithes datant de plus de 1 700 ans, des hiéroglyphes égyptiens, des masques rituels ou encore des œuvres d’artistes contemporains.

« Instrument au service du dialogue des cultures, réceptacle bouillant et bouillonnant de l’interculturalité pour un nouveau regard sur l’Afrique et sa diaspora » selon les mots du Président sénégalais Macky Sall, le MCN est inauguré en plein débat autour de la restitution d’œuvres d’art africaines dont les conditions d’acquisition restent troubles (vol, spoliation, etc.).

Cette nouvelle infrastructure moderne, offerte et construite par la République populaire de Chine, offre désormais au Sénégal, et plus général aux pays d’Afrique de l’Ouest, un outil supplémentaire de rayonnement et coopération culturelle tout en apportant une réponse forte aux réserves affichées par certains conservateurs quant aux conditions de retour et de conservation des œuvres dont la restitution a été annoncée par la France.

Marie-Adeline

Partager cet article: