Ulé Barcelos : une esthétique du déséquilibre

13 septembre 2019|

Ulé Barcelos est une artiste plasticienne. Formée au Centro de Formação Profissional da Indústria de Vestuário e Confecção (CIVEC), elle s’établit ensuite à Berlin où elle devient costumière. Elle participe d’ailleurs au film Systemsprenger de la réalisatrice allemande Nora Fingscheidt, nommé dans six catégories à la Berlinale 2019 et qui reçoit le Prix Alfred-Bauer.

Ses illustrations proposent des portraits grinçants du quotidien, reflets d’une esthétique du déséquilibre composés en vastes aplats de couleurs. Ulé Barcelos s’inspire de sa vie et son histoire, entre l’Afrique et l’Europe, mais aussi du tumulte cosmopolite des rues de son quartier de Kreuzberg, à Berlin, où elle vit aujourd’hui. Les scènes qu’elle représente sont ainsi comme une actualisation pop de la tradition picturale de la peinture de genre, donnant chair à des êtres soumis à l’oppression de leur routine.

Ses créations sont visibles sur sa page instagram.

Aucun des dessins présentés n’est libre de droits.

Partager cet article: